LE DOMAINE

UN TERROIR
D'EXCEPTION

Les 29 hectares de notre vignoble jouissent d’une alchimie
parfaite entre tous les éléments pour une production
optimale en AOC Brouilly et Côte de Brouilly.

Le cépage Gamay noir à jus blanc s’épanouit pleinement dans une région qui bénéficie d’un climat tempéré idéal en particulier sur nos vignes idéalement exposées Est et Sud Est.

Les sols sont maigres, acides et peu fertiles, participant à conférer au vin toute son élégance, sa finesse et ses spécificités.

Le Brouilly se cultive en plaine (terrain plus profond et plus riche) pour donner un vin fruité et rond.

Le Côte de Brouilly se cultive sur les coteaux du Mont Brouilly, terroir très particulier, sur du granite bleu ou « andésite » pierre foncée, qui retient bien la chaleur en journée et la restitue la nuit ce qui confère au vin sa concentration et sa richesse.

« notre exploitation viticole
fait aujourd’hui partie des plus
importants domaines du Beaujolais. »

L'HISTOIRE

Tout commence au milieu du XIXème siècle avec l’achat
du domaine viticole par Auguste SOLET, un ingénieur
polytechnicien originaire de Lorraine.

Après avoir fait fortune grâce à la construction des viaducs
de la ligne de chemin de fer Alger-Constantine, il décide de concevoir lui-même
tous les plans du château et des bâtiments d’exploitation afin d’avoir un
domaine moderne et parfaitement structuré.

Devenu maire du village de Saint Lager, il crée la première société de secours mutuel du canton.

Son unique fils mort à la guerre de 1870, il décide d’adopter sa nièce Mathilde Courbe à qui il lègue toute sa fortune.

Femme de tête, elle s’occupe elle-même de la gestion de son domaine avec efficacité. Ses vins obtiennent une médaille de bronze au concours agricole de l’exposition universelle de 1900. Touchée par la même générosité et bienveillance que son oncle, elle fait un don important à l’hôpital de Belleville pour entretenir un lit pour des malades dans le besoin originaires de Saint Lager. Présidente de la Croix Rouge du Beaujolais, elle installe et finance également dans ses murs un hôpital militaire pendant la seconde guerre mondiale.

Sans descendance, elle lègue tous ses biens à l’Institut Pasteur de Paris en 1937, seul le château des Ravatys était inaliénable.

Ce n’est qu’en 1990 que le Château et l’Orangerie sont entièrement modernisés pour accueillir le public.

Séminaires dans les salons du château, dégustations et découvertes des caves, dîners de gala, conférences, mariages, expositions et concerts trouvent leur succès dans l’orangerie, quant aux activités sportives, elles ont lieu dans le parc.

Plus récemment, le 20 juin 2002, Madame Rampon, propriétaire de vignes en Côte de Brouilly stipule dans son testament qu’elle fait don d’une partie à l’Institut Pasteur. Tous les bénéfices de la vente des vins du domaine et des activités du château sont reversés à l’Institut Pasteur pour soutenir la recherche au service des hommes et de leur santé.

En décembre 2020, L’institut Pasteur souhaite se concentrer sur la recherche et notamment pour lutter contre la COVID 19, et à ce titre, il cède le domaine à la famille Lavorel.

Aujourd’hui, la famille Lavorel, originaire de Lyon, est la fière propriétaire du domaine et souhaite poursuivre sa gestion en maintenant tradition et savoir-faire.

« EN 1990 LE CHÂTEAU ET L’ORANGERIE
SONT ENTIÈREMENT MODERNISÉS POUR
ACCUEILLIR LE PUBLIC.»

FAMILLE LAVOREL

Jean-Claude Lavorel est un entrepreneur lyonnais
autodidacte qui s’est illustré au début de sa carrière
dans le soin à la personne.

Il crée en 1989 à Lyon LVL Médical, spécialisé dans les soins à domicile. L’entreprise devient l’un des leaders du secteur et est revendue en 2012.

Jean-Claude Lavorel décide alors, après l’achat d’un premier hôtel à Courchevel, puis du Château de Bagnols et du Hilton à Lyon, de créer un groupe hôtelier. Lavorel Hotels naît en 2014.

Jean Claude Lavorel et sa famille ont souhaité se diversifier dans le domaine viticole, le Domaine des RAVATYS fut un vrai un choix de cœur.

Fin connaisseur de grands crus, c’est sa passion pour l’art de vivre à la française qui incite Jean-Claude Lavorel à se lancer dans cette aventure. Le Château des Ravatys incarne pour lui un projet plein de promesses.

Investir dans le terroir Français était une évidence et une continuité de ses investissements Hôteliers.

Notre équipe de passionnés qui travaille quotidiennement au domaine garantit des produits de qualité, du terroir, et respectueux des traditions.